sam & fred guillaume | Sur le Pont
1213
page-template-default,page,page-id-1213,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,columns-3,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
SLP-TITRE

le projet en bref

Sur le pont est un long-métrage d’animation construit autour des voix de personnes au seuil de la mort et de leur entourage. Ces témoignages audio sont enregistrés lors d’entretiens. Les personnages du film sont traités en animation, ce qui garantit l’anonymat des participants et permet de les incarner tels qu’ils s’imaginent ou rêvent d’être. La voix est la part de réel tandis que l’enveloppe charnelle relève de la fiction.


l’histoire

Des marcheurs se réveillent tour à tour sur un pont et se mettent en route vers une destination inconnue. Chaque jour amène son lot de surprises et de rencontres. Au fur et à mesure du voyage, le groupe grandit. La foule devient le héros, un héros aux mille visages et aux mille voix. Un personnage partage une histoire de vie, un sentiment, un rêve ou une réflexion avant de s’éloigner à nouveau, happé par le groupe. Le pont semble infini, sans début ni fin, mince fil de béton suspendu dans le ciel. Au cours du voyage, l’environnement se modifie, se déconstruit, se métamorphose au gré des récits.


La fiction comme porte d’entrée au documentaire

Notre démarche ne s’apparente nullement à de l’art-thérapie, mais bien à la fabrication d’un long-métrage documentaire destiné au cinéma. Le projet est documentaire, car nourri de la parole de ceux que nous allons rencontrer, mais la porte d’entrée du dispositif est la fiction ; en inventant son avatar et sa manière propre d’aller sur le pont, chacun se sent libre de parler de lui sous le couvert de son double cinématographique.

Ensemble, nous marchons sur ce pont qui appartient à tous, et nous questionnons cet état si particulier où l’on navigue entre deux mondes, cet état de seuil entre deux réalités, comme lors d’un rite de passage.